Ordonnance individuelle

Quelle est la différence entre ordonnance individuelle et ordonnance collective?
Selon le guide d'exercice du Collège des médecins du Québec (05/2017) intitulé Les ordonnances collectives (p. 1) :

« L’ordonnance individuelle ne vise qu’une seule personne qui a préalablement fait l’objet d’une évaluation de la part du médecin. L’ordonnance collective vise un groupe de personnes ou une ou plusieurs situations cliniques. Elle permet à un professionnel de la santé ou à une personne habilitée d’exercer certaines activités réservées ou autorisées sans avoir à obtenir une ordonnance individuelle du médecin, et ce, dans les circonstances cliniques et aux conditions qui y sont précisées. Cela implique que la personne qui fait l’objet de l’ordonnance n’a pas, au préalable, à être évaluée par le médecin. L’ordonnance individuelle et l’ordonnance collective peuvent toutes les deux référer à un protocole médical externe. »

Afin d’en savoir plus sur les ordonnances individuelles, veuillez consulter le guide d’exercice du Collège des médecins du Québec (10/2016) intitulé Les ordonnances individuelles faites par un médecin.

Est-ce qu'un établissement peut modifier un modèle d’ordonnance collective ou individuelle, ainsi qu’un modèle de formulaire de liaison pour les rendre conformes à ses pratiques?
Un établissement n’est pas obligé d’utiliser le modèle d’ordonnance collective proposé par l’INESSS ou par le CMQ, cependant une ordonnance collective doit contenir tous les éléments prévus au Règlement sur les normes relatives aux ordonnances faites par un médecin.

Les modèles de formulaires de liaison peuvent également être modifiés selon les besoins de l’établissement. Ces documents ne sont pas obligatoires pourvu que les informations requises sur le patient soient bien transmises par le médecin traitant au professionnel habilité qui appliquera l’ordonnance collective.

Seul le protocole médical de l'INESSS, qui est obligatoire, doit être utilisé intégralement.

Lorsque le médecin complète l’ordonnance individuelle d’ajustement, cette dernière constitue-t-elle l’ordonnance initiale?
Oui, elle peut constituer l’ordonnance initiale car l’ordonnance individuelle d’ajustement constitue une vraie ordonnance et peut, par le fait même, être envoyée au pharmacien.

Est-ce que les médicaments qui sont déjà pris à doses maximales doivent aussi être inscrits dans la liste de l’ordonnance individuelle d’ajustement?
Les médicaments qui sont pris à la dose maximale doivent être inscrits dans la liste de l’ordonnance individuelle d’ajustement seulement si un ajustement de la dose doit être fait.

Est-il obligatoire d'utiliser les ordonnances individuelles d’ajustement de l'INESSS?
Non, les modèles d’ordonnance individuelle d'ajustement de l’INESSS ne sont pas obligatoires. Ces modèles ont été développés afin que le médecin indique le médicament à ajuster, la dose maximale à atteindre s'il y a lieu, et la cible thérapeutique. S’ils ne sont pas utilisés, le professionnel habilité doit obtenir les informations requises avant d'ajuster la médication que ce soit sur un autre type de formulaire ou par une autre procédure.

Est-ce que le médecin doit inscrire seulement les médicaments à ajouter ou à ajuster sur l’ordonnance individuelle d’ajustement?
Oui, effectivement, le médecin doit inscrire seulement les médicaments à ajouter ou à ajuster sur l’ordonnance individuelle d’ajustement. De plus, l’ajustement de celle-ci doit être détaillé dans le protocole médical. Par exemple, pour l’ordonnance collective sur le diabète, ce sont les antihyperglycémiants ou l’insuline à ajouter ou à ajuster qui doivent être inscrits sur l’ordonnance individuelle d’ajustement.

Si le médecin désire ajouter un médicament qui n’est pas inclus dans le protocole médical, il doit préparer une ordonnance individuelle d’ajustement incluant une partie protocole médical afin d’inclure la procédure que la personne habilitée doit suivre pour faire l’ajustement.

Est-ce qu’une ordonnance individuelle doit être approuvée par le CMDP de l’établissement?
Non, étant donné que l’ordonnance individuelle constitue une prescription, c’est le médecin prescripteur qui l’approuve en la signant.

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement