Les niveaux d’intervention médicale ─ niveaux de soins

2015-06-16 | Modes d'intervention en santé

Les niveaux d’intervention médicale (NIM) - niveaux de soins sont un outil de communication entre le patient ou le substitut-décideur, le médecin et l’équipe soignante qui désignent les préférences du patient concernant les investigations, les soins ou les traitements à recevoir. Ils sont souvent déterminés à l'occasion d’un épisode de soins pour les personnes ayant un état de santé susceptible de se dégrader de façon prévisible.

Devant la disparité des échelles de niveaux de soins utilisées dans les établissements de santé du Québec, l’Association médicale du Québec, soutenue de plusieurs partenaires, a demandé à l’INESSS d'établir un consensus portant sur une échelle unique concernant les NIM. L’INESSS a réalisé une première phase de travaux pour dresser un portrait de la situation québécoise, synthétiser les résultats des études sur l’efficacité et l’innocuité des NIM et déterminer les attentes, les obstacles et les facilitateurs de l’implantation de ces pratiques.

Globalement, les pratiques relatives aux NIM sont efficaces pour faciliter la prise de décision et améliorer la cohérence entre les souhaits des patients et les soins prodigués. Au Québec, des établissements ont mis en place des pratiques innovantes en mettant notamment l’accent sur la décision partagée entre un patient, ses proches et les soignants. En revanche, il y a plusieurs besoins non satisfaits et un manque d’uniformité des pratiques au Québec qui peuvent potentiellement se traduire en inégalités sociales en matière de santé.   

L’INESSS poursuit ses travaux afin de réaliser, diffuser et favoriser l’appropriation d’un guide comprenant des normes et standards de qualité en plus de suggérer un prototype de formulaire pour faciliter la mise en place de pratiques harmonisées des NIM à l’intention des établissements de santé et des cliniciens du Québec.  Ces travaux seront disponibles au moment de l’entrée en vigueur de la Loi concernant les soins de fins de vie prévue en décembre 2015.

Tiré de ce rapport, un aide mémoire est aussi disponible.  Cet outil, pratique et concis, a été développé afin d’aider les intervenants de la santé à bien différencier les différentes formes d’expression de volonté de soins de vie et ainsi, à mieux les expliquer.

Cet aide-mémoire, conçu avec la complicité des membres des comités de travail de l'INESSS, a été présenté, commenté et très bien accueilli par le comité ministériel portant sur les directives médicales anticipées (DMA) (projet soins palliatifs et de fin de vie) constitué du Ministère de la santé et des services sociaux, du Ministère de la justice, de l’Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec, de la Chambre des Notaires du Québec, du Collège des médecins du Québec, du Barreau du Québec, du Réseau des soins palliatifs du Québec, de la Régie de l’assurance maladie du Québec et de l'INESSS.

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement