Standardisation et arrondissement des doses d'agents antinéoplasiques

2019-08-26 | Médicaments: Usage optimal, Cancérologie

Notice Santécom: 120813

SONDAGE – Qu’avez-vous pensé :

Les sources principales de pertes d’agents antinéoplasiques sont les quantités restantes et inutilisables d’agents dans un flacon entamé et les préparations non administrées retournées et non attribuées à d’autres patients.

La standardisation des doses vise à optimiser la préparation des agents antinéoplasiques par la réduction des temps de préparation, des pertes et des risques d’erreur lors de la préparation et par l’augmentation de la réattribution des préparations retournées. L’arrondissement des doses a pour but d’optimiser l’usage des flacons d’agents antinéoplasiques en réduisant les pertes.

Le mandat de l'INESSS était d’évaluer si les établissements de santé québécois devraient appliquer la standardisation et l’arrondissement des doses d’agents antinéoplasiques administrées par voie parentérale aux personnes adultes atteintes de cancer et, le cas échéant, de déterminer les modalités d’application et d’implantation.

Une série de recommandations cliniques et de mise en œuvre sont présentées dans cet avis. Ces recommandations devraient permettre d’harmoniser la pratique relative à la préparation des agents antinéoplasiques, favoriser une réduction des pertes en agents et optimiser la procédure de traitement, et cela sans compromettre la qualité de vie des patients ni l’efficacité des traitements.

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement