L'autonomisation des personnes en perte d'autonomie liée au vieillissement

2015-03-31 | Modes d'intervention en santé, Personnes âgées

Le Québec est le deuxième endroit au monde, après le Japon, où la population vieillit le plus rapidement. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), il y a un risque réel de voir une véritable explosion des besoins en soins de longue durée. De nouvelles pratiques en matière de soutien à domicile doivent être considérées en vue de relever les défis soulevés par le vieillissement de la population. Certains pays ont intégré l’autonomisation dans leur offre de service de soutien à domicile. L’autonomisation est intéressante, car elle a le potentiel de permettre des économies tout en répondant aux désirs de la population de vieillir à domicile. L’objectif est d’augmenter l’autonomie à court terme et de prévenir ou retarder la perte de capacités.

L’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a produit le présent avis après avoir évalué la pertinence d’introduire, au Québec, l’autonomisation dans l’offre de service de soutien à domicile en répondant aux trois questions suivantes :

  1. L’autonomisation des personnes en perte d’autonomie liée au vieillissement est-elle efficace?
  2. Quelles sont les grandes caractéristiques de l’autonomisation dans les pays où elle est déjà implantée?
  3. Quelles seraient les possibles conséquences, pour le Québec, d’intégrer l’autonomisation à l’offre de service de soutien à domicile destinée aux personnes en perte d’autonomie?

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement