Appareils à pression positive continue pour le traitement de l'apnée obstructive du sommeil

2024-05-24 | Innovations non pharmaceutiques

Au Québec, le traitement par pression positive continue (PPC) est privilégié pour les personnes avec un diagnostic d’apnée obstructive du sommeil (AOS). Parmi ces personnes diagnostiquées, 74 % ont une assurance privée et 3,1 % bénéficient d’une assistance sociale qui couvre partiellement les dépenses liées à l’appareil à PPC. Toutefois, certaines personnes se retrouvent sans couverture pour ce traitement et sont uniquement admissibles au crédit d'impôt pour frais médicaux. 

Les travaux de l’INESSS ont permis de brosser le portrait de l’AOS et du traitement par PPC au Québec et ailleurs dans le monde ainsi que de cibler les principaux enjeux associés à l'introduction d’une politique publique au Québec. Une estimation de la volumétrie de la demande potentielle au Québec, laquelle a permis d’effectuer une analyse d’impact budgétaire a également été effectuée par l’INESSS.

Selon la littérature et les consultations menées par l’INESSS, l'introduction d’une politique publique au Québec devrait tenir compte des ressources actuellement limitées des établissements de santé. Plusieurs éléments pourraient faire partie de la réflexion, tel que : la priorisation de certains groupes de patients; le sous-diagnostic important; l’accessibilité au traitement; les critères d’accès au remboursement; et les accessoires et services inclus dans la prestation. De plus, certaines incertitudes liées à la disponibilité des ressources et à l’organisation des services ont été mises en lumière et pourraient être un frein à une implantation optimale.

Nous avons besoin de votre opinion !
Sondage portant sur l’État des connaissances : Appareils à pression positive continue pour le traitement de l'apnée obstructive du sommeil

REF1030

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement