Extrait d'avis au ministre

Veklury

Dénomination commune / Sujet : remdésivir
Nom du fabricant : Gilead
Forme : Solution et poudre pour perfusion intraveineuse
Teneur : 5 mg/ml (20 ml)

Indication : Traitement de la maladie à coronavirus (COVID-19)

Recommandation de l'INESSS
Inscription – Avec conditions

Décision du Ministre
À venir

Evaluation publiée le 22 septembre 2020

Téléchargez l'Avis au ministre sur Veklury

 Extrait de l'Avis au ministre sur Veklury 314 KiO

La COVID-19 est une maladie causée par un coronavirus appelé SARS-CoV-2, qui touche principalement le système respiratoire. Elle se traduit par des symptômes semblables à ceux d’un rhume ou d’une grippe; une toux sèche, de la fièvre et de la fatigue, principalement. Certaines personnes ont de la difficulté à respirer. Les patients qui développent une forme grave sont souvent touchés par un phénomène d’inflammation excessive qui provoque des dommages aux poumons, peut également affecter d’autres organes et parfois conduire au décès.

Le remdésivir est un médicament antiviral qui vise à freiner la multiplication de différents virus, incluant celle du coronavirus responsable de la COVID-19; il est destiné à être utilisé chez des patients hospitalisés qui ont besoin d’oxygène, afin de les aider à combattre l’infection et d’éviter qu’elle évolue vers une forme plus grave.

Aucun autre médicament n’est approuvé par Santé Canada pour le traitement de la COVID-19. À ce jour, quelques traitements ont montré des bénéfices chez les patients hospitalisés ayant besoin d’un apport en oxygène. Il existe toutefois un besoin important pour des traitements qui permettraient de réduire le risque de développer une forme grave de la maladie, particulièrement chez les patients présentant des risques plus importants (p.ex. : hypertension artérielle, maladie cardiovasculaire, maladie respiratoire, diabète, âge avancé etc.).

Les données présentement disponibles montrent que le remdésivir permet de diminuer le temps nécessaire à des patients hospitalisés pour se rétablir par rapport à ceux ayant reçu un placebo. La différence entre les groupes varie toutefois selon l’état des patients au début du traitement. Une réduction du risque de décès chez la catégorie de patients ayant besoin d’une oxygénothérapie à faible débit est également possible. La prévention de complications pourrait éviter certains séjours aux soins intensifs ainsi que l’altération significative et potentiellement durable de la qualité de vie des patients à la suite de leur rétablissement. Dans ces circonstances exceptionnelles de pandémie de COVID-19, ces résultats sont jugés suffisamment encourageants pour penser que le remdésivir pourrait satisfaire à l’aspect de la loi concernant la valeur thérapeutique.

Le coût de traitement avec cet antiviral varie de 3 000 à 6 000 $ selon la durée de son usage. Si la réduction du temps pour se rétablir se traduit par une diminution du séjour hospitalier ou un bénéfice sur la durée de vie des patients, le rapport entre son coût et son efficacité serait favorable. Cependant, si ces avantages ne sont finalement pas démontrés, le rapport entre son coût et son efficacité serait défavorable. Bien que l’inscription du remdésivir pourrait entraîner, au cours de la prochaine année seulement, des dépenses en médicament variant de 920 000 à 13,5 millions de dollars sur le budget des établissements de santé, son utilisation pourrait améliorer la capacité des centres hospitaliers à prendre en charge davantage de patients, qu’ils soient atteints de la COVID-19 ou que leur prise en charge pour une autre condition ait été affectée par la pandémie.

L'INESSS est conscient de l'importance pour les patients de se rétablir plus rapidement d’une infection qui peut leur être mortelle, particulièrement dans un contexte de pandémie. Pour cette raison, l'INESSS recommande au ministre d’inscrire le remdésivir sur la Liste des médicaments - Établissements pour le traitement des personnes atteintes de COVID 19, à la condition que son utilisation soit encadrée par les recommandations contenues dans l’outil d’usage optimal du remdésivir. Par ailleurs, l’INESSS reste à l’affût de toutes nouvelles données, qu’elles soient de nature scientifique ou contextuelle, susceptibles de lui faire modifier la présente recommandation, incluant les résultats finaux des études analysées dans le présent avis.

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement