Extrait d'avis au ministre

Risperdal Consta

Dénomination commune / Sujet : Rispéridone
Nom du fabricant : J.O.I.
Forme : Poudre injectable intramusculaire
Teneur : 25 mg, 37,5 mg et 50 mg

Indication : Schizophrénie et troubles psychotiques associés

Recommandation de l'INESSS
Médicaments d'exception – Ajout de nouveaux médicaments dans les 2 listes

Décision du Ministre
Information actuellement non disponible en ligne

Evaluation publiée le 1 juin 2005

Description du médicament

RisperdalMC ConstaMC est une poudre de rispéridone pour suspension injectable à libération prolongée indiquée pour le traitement de la schizophrénie et des troubles psychotiques associés. Il s’agit de la première version d’un antipsychotique atypique sous forme parentérale à action prolongée. Il allie donc tous les avantages des antipsychotiques atypiques avec un mode d’administration nécessaire pour certains patients atteints de schizophrénie. Les résultats des études contrôlées démontrent que RisperdalMC ConstaMC est plus efficace qu’un placebo et aussi efficace que la rispéridone orale. Les effets secondaires pourraient être moindres étant donné la réduction des fluctuations des concentrations sériques. RisperdalMC ConstaMC est très coûteux, le plus coûteux parmi les traitements antipsychotiques offerts sur le marché. En effet, le coût mensuel de traitement par RisperdalMC ConstaMC se situe entre 486 $ et 972 $. Le Conseil croit que les patients chez qui une inobservance est documentée profiteront de ce traitement. Toutefois, il ne croit pas que les patients qui reçoivent actuellement un antipsychotique typique injectable et qui tolèrent bien cette médication, devraient recevoir RisperdalMC ConstaMC. De plus, étant donné son coût très élevé, le Conseil a recommandé qu’il soit inscrit dans la section des médicaments d’exception de la Liste de médicaments du régime général et sur la Liste de médicaments — Établissements avec un critère d’utilisation. L’indication reconnue pour le paiement de RisperdalMC ConstaMC et le critère d’utilisation sont :

  • chez la personne qui présente un problème d'observance avec un antipsychotique oral ou chez qui l'administration d'un antipsychotique injectable conventionnel à action prolongée est inefficace ou mal toléré;

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement