Extrait d'avis au ministre

Remicade

Dénomination commune / Sujet : Infliximab
Nom du fabricant : Schering
Forme : Poudre pour perfusion intraveineuse
Teneur : 100 mg

Indication : Arthrite psoriasique

Recommandation de l'INESSS
Médicaments d'exception – Ajouts d'une indication de paiement

Décision du Ministre
Information actuellement non disponible en ligne

Evaluation publiée le 1 octobre 2007

Description du médicament

L’infliximab est un anticorps monoclonal partiellement humanisé qui inhibe l’activité du facteur de nécrose tumorale alpha. Il est indiqué pour la réduction des signes et des symptômes, l’induction d’une importante réponse clinique, l’inhibition de la progression de l’atteinte structurale associée à l’arthrite en phase active et l’amélioration de la capacité fonctionnelle chez les personnes atteintes de rhumatisme psoriasique.

Au cours des travaux précédents, le Conseil a reconnu la valeur thérapeutique de l’infliximab pour le traitement de l’arthrite psoriasique. Les résultats des études confirment que l’infliximab :

  • réduit efficacement les signes et symptômes de la maladie;
  • ralentit la progression des érosions articulaires;
  • diminue l’incapacité physique liée à la maladie;
  • améliore l’état des lésions de psoriasis;
  • améliore la qualité de vie des sujets.

Pour le traitement de l’arthrite psoriasique, le coût de traitement annuel pour l’usage de l’infliximab à une dose de 5 mg/kg, excluant la période d’induction, est 30 % supérieur à celui d’un traitement avec l’étanercept ou l’adalimumab. Du point de vue pharmacoéconomique, le coût de traitement plus élevé de l’infliximab n’est pas justifié par une efficacité supérieure. Toutefois, des données pharmacoéconomiques permettent de considérer que l’infliximab soit utilisé chez une population qui aurait préalablement tenté un traitement avec un des autres agents biologiques moins coûteux, inscrits pour le traitement de cette indication.

Ainsi, le Conseil a recommandé l’ajout d’une indication reconnue pour le paiement et d’un critère d’utilisation reconnu à RemicadeMC pour le traitement de l’arthrite psoriasique, soient :

  • pour le traitement de l’arthrite psoriasique modérée ou grave de forme rhumatoïde :

    • lorsqu’un traitement à l’étanercept ou à l’adalimumab n’a pas permis un contrôle optimal de la maladie ou que ces thérapies sont non tolérées. Les personnes concernées doivent répondre aux exigences de l’indication reconnue pour le paiement de l’étanercept ou de l’adalimumab pour cette indication.

    La demande initiale est autorisée pour une période maximale de 5 mois.

    Lors d'une demande pour la poursuite du traitement, le médecin doit fournir les données qui permettent de démontrer les effets bénéfiques du traitement, soit :

    • une diminution d'au moins 20 % du nombre d'articulations avec synovite active et l'un des 4 éléments suivants :

      • une diminution de 20 % ou plus de la valeur de la protéine C-réactive;
      • une diminution de 20 % ou plus de la vitesse de sédimentation;
      • une diminution de 0,20 du score au HAQ;
      • un retour au travail.

    Les demandes de poursuite de traitement sont autorisées pour une période maximale de 12 mois.

    Pour l’arthrite psoriasique de forme rhumatoïde, les autorisations pour l'infliximab sont données pour un maximum de 5 mg/kg aux semaines 0, 2, 6 puis aux 6 à 8 semaines.
  • pour le traitement de l’arthrite psoriasique modérée ou grave, de forme autre que rhumatoïde :

    • lorsqu’un traitement à l’étanercept ou à l’adalimumab n’a pas permis un contrôle optimal de la maladie ou que ces thérapies sont non tolérées. Les personnes concernées doivent répondre aux exigences de l’indication reconnue pour le paiement de l’étanercept ou de l’adalimumab pour cette indication.

    La demande initiale est autorisée pour une période maximale de 5 mois.

    Lors d'une demande pour la poursuite du traitement, le médecin doit fournir les données permettant de démontrer les effets bénéfiques du traitement, soit :

    • une diminution d'au moins 20 % du nombre d'articulations avec synovite active et l'un des 4 éléments suivants :

      • une diminution de 20 % ou plus de la valeur de la protéine C-réactive;
      • une diminution de 20 % ou plus de la vitesse de sédimentation;
      • une diminution de 0,20 du score de HAQ;
      • un retour au travail.

    Les demandes de poursuite de traitement sont autorisées pour une période maximale de 12 mois.

    Les autorisations pour l'infliximab sont données pour un maximum de 5 mg/kg aux semaines 0, 2, 6 puis aux 6 à 8 semaines.

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement