Extrait d'avis au ministre

Remicade

Dénomination commune / Sujet : Infliximab
Nom du fabricant : Schering
Forme : Poudre pour perfusion intraveineuse
Teneur : 100 mg

Indication : Psoriasis en plaques

Recommandation de l'INESSS
Avis de refus – Justesse du prix

Décision du Ministre
Information actuellement non disponible en ligne

Evaluation publiée le 22 juin 2007

Description du médicament

L’infliximab est un anticorps monoclonal partiellement humanisé qui inhibe l’activité du facteur de nécrose tumorale alpha. Santé Canada a homologué une nouvelle indication pour l’infliximab, soit le traitement des adultes atteints d’une forme modérée ou grave de psoriasis en plaques chronique et candidats à un traitement systémique et chez les personnes atteintes d’une forme modérée de psoriasis en plaques chronique.

Les données d’efficacité de l’infliximab pour le traitement du psoriasis proviennent principalement de trois essais cliniques randomisés, contrôlés avec placebo et ayant une méthodologie similaire : SPIRIT (Gottlieb 2004), EXPRESS (Reich 2005) et EXPRESS II (Menter 2006). Les sujets recrutés étaient candidats à la photothérapie et à la thérapie systémique, et ils avaient des lésions couvrant en moyenne près de 30 % de leur surface corporelle. Il s’agit donc de personnes gravement atteintes. Les principaux paramètres d’efficacité sont l’amélioration de 75 % du score PASI (Psoriasis Area and Severity Index) et du pointage global attribué par le médecin, qui fait état de lésions minimes ou absentes.

Les résultats des études cliniques démontrent l’efficacité significative de l’infliximab qui semble se démarquer parmi les agents biologiques, bien que des études de comparaison directe ne soient pas disponibles. L’amélioration de la qualité de vie est aussi mise en évidence (EXPRESS II). De plus, le profil d’effets indésirables est le même que celui observé dans le traitement d’autres pathologies. Par ailleurs, une analyse de sous-groupes (EXPRESS II) et une étude portant sur des personnes réfractaires aux traitements usuels (SPIRIT) montrent que la réponse à l’infliximab est indépendante de l’utilisation antérieure d’une thérapie systémique ou de la photothérapie. Toutefois, les données à long terme révèlent une réduction des bienfaits cliniques. Parallèlement, avec le temps, on note l’apparition d’anticorps anti-infliximab chez une forte proportion des sujets ainsi que l’absence d’une concentration sanguine suffisante d’infliximab chez certaines personnes qui, apparemment, éliminent l’infliximab plus rapidement.

La dose d’infliximab recommandée est de 5 mg/kg aux semaines 0, 2 et 6, puis aux 8 semaines. Ceci correspond à un coût annuel de 30 080 $ la première année chez une personne de 80 kg. Selon les résultats d’une analyse pharmacoéconomique (Woolacott 2006), le ratio coût-utilité différentiel de l’infliximab comparativement au traitement de support pour le traitement du psoriasis grave est de 51 748 livres sterling par année de vie gagnée pondérée par la qualité (125 700 $/QALY gagné). La valeur de ce ratio est au-delà des limites habituellement jugées comme acceptables.

Ainsi, le Conseil considère que RemicadeMC ne rencontre pas le critère de la justesse du prix lorsqu’il est utilisé pour le traitement du psoriasis en plaques modéré ou grave. C’est pourquoi il a recommandé le refus de l’ajout d’une indication de paiement et d’un critère d’utilisation pour RemicadeMC pour cette pathologie.

 

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement