Protocole médical national - Initier un test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles ou une coloscopie à des fins de dépistage ou de diagnostic du cancer colorectal

2023-02-21 | Protocoles médicaux nationaux et ordonnances associées

20 février 2024 – NOUVEAU – Mise à jour partielle du protocole médical national pour le dépistage du cancer colorectal
Depuis la publication du protocole médical national pour le dépistage du cancer colorectal, en février 2023, il a été soulevé que la présence d’un refus de consentir à une coloscopie parmi les contre-indications à l’application du protocole pouvait constituer une contrainte à la formulation d’un consentement libre pour les soins et services concernés, plus spécifiquement dans le contexte d’une demande de test RSOSi où la coloscopie est un soin ou service venant ultérieurement. À la suite d’une révision partielle du protocole médical national, la modification suivante a donc été apportée au protocole médical national ainsi qu’au modèle d’ordonnance collective :

  • Retrait de la contre-indication concernant le refus de consentir à une coloscopie.

 

Le cancer colorectal est actuellement la deuxième cause de mortalité par cancer au Québec, après le cancer du poumon. L’accès au dépistage repose sur la prescription d’une mesure diagnostique par un médecin ou une infirmière praticienne spécialisée. En raison du nombre important de personnes qui n’ont pas de médecin de famille ou qui n’ont pas accès à un suivi sur une base régulière, des mesures permettant aux infirmières ou autres professionnels habilités d’initier le dépistage pourraient favoriser une participation plus large de la population ciblée et la détection de lésions à un stade où le pronostic est plus favorable.

Le protocole médical national élaboré par l’INESSS reprend essentiellement dans sa situation clinique les trois principaux niveaux de risque de développer un cancer colorectal établis par le ministère de la Santé et des Services sociaux ainsi que les tests de dépistage qui y sont proposés, notamment le test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles (RSOSi), ainsi que la coloscopie pour les cas qui présentent un risque plus élevé. Le protocole permet également l’initiation d’une coloscopie à visée diagnostique en cas de résultat positif du test RSOSi. Noter que seule cette dernière situation requière une ordonnance collective pour l’infirmière, l’initiation des autres tests décrits dans le protocole médical national s’inscrivant dans le cadre de l'activité réservée "Initier des mesures diagnostiques à des fins de dépistage dans le cadre d'une activité découlant de l'application de la loi sur la santé publique".

Ces travaux mettent par ailleurs en lumière certains éléments qui pourraient faciliter l’utilisation du protocole médical national et soutenir l’amélioration de la pratique au Québec, notamment :

  • l’accès à des rapports de coloscopie et de pathologie standardisés par le biais du Dossier Santé Québec, ce qui permettrait aux professionnels habilités d’initier un test de dépistage du CCR chez un plus grand nombre d’individus;
  • la mise en place d’une trajectoire permettant d’assurer le suivi des demandes de coloscopie qui sont complétées par une infirmière, car celle-ci n’est pas habilitée à effectuer le suivi à partir du rapport de coloscopie.

Le TUTORIEL est disponible pour vous soutenir dans l'utilisation de ce protocole médical national.

 

Nous avons besoin de votre opinion !
Sondage portant sur le Rapport en soutien : Initier un test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles ou une coloscopie à des fins de dépistage ou de diagnostic du cancer colorectal
Sondage portant sur le PMN: Initier un test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles ou une coloscopie à des fins de dépistage ou de diagnostic du cancer colorectal
Sondage portant sur l'Ordonnance collective (OC): Demander une coloscopie diagnostique à la suite d'un test RSOSi positif

REF915

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement