Pertinence d’utilisation des tests moléculaires pour préciser le diagnostic des nodules thyroïdiens à cytologie indéterminée

2021-01-19 | Innovations technologiques et dispositifs médicaux

Sondage - Qu’avez-vous pensé de l’avis 

Le nodule thyroïdien est une pathologie relativement fréquente, mais maligne dans une minorité de cas. Dans 20 à 30 % des cas, le résultat de la cytologie est indéterminé et la prise en charge optimale, plus difficile à déterminer. Conséquemment, le seul moyen d’établir un diagnostic définitif consiste à réséquer le nodule. 

Des tests moléculaires (ThyroSeq v3, Afirma GSC et ThyGeNext/ThyraMIR), offerts à un coût élevé par des laboratoires privés situés aux États-Unis, ont été développés dans le but d’exclure la malignité sans recourir à la chirurgie.

Suite à son analyse, l’INESSS reconnait le caractère prometteur des tests ThyroSeq v3 et Afirma GSC. Toutefois, compte tenu de l’incertitude liée à la validité et à l’utilité clinique de ces tests et de l’impact de certaines variables sur les coûts de l’approche moléculaire, l’INESSS est d’avis que la couverture publique de ces tests pourrait constituer une décision juste et raisonnable si certaines conditions sont remplies.

REF668

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement