Le traitement des ulcères de jambe d'origine veineuse et l'utilisation optimale d'Apligraf™

2000-12-01 | Médicaments: Usage optimal, Personnes âgées

Les ulcères de jambes affligent environ 1% de la population. Ils sont en majorité d’origine veineuse, souvent chroniques et récurrents. Ils se retrouvent en plus fortes proportion chez les personnes âgées. Les traitements sont variés, les données probantes peu nombreuses et la mise en évidence de l’efficacité sont pratiquement inexistantes.

Issu de l’ingénierie tissulaire, Apligraf MC est une substitut de peau humaine à deux couches classé comme instrument médical. Homologué au Canada en 1997, il est indiqué pour le traitement des ulcères de jambe d’origine veineuse, et depuis août 2000, pour le traitement des ulcères diabétiques.

La demande déposée par le distributeur canadien Novartis auprès du conseil consultatif de pharmacologie du Québec pour inscrire  Apligraf MC sur la liste des médicaments d’exception n’a pas été considérée puisque ce produit n’est pas un médicament et que la tendance actuelle est de réduire le nombre de ces inscriptions.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a confié au Conseil d’évaluation des technologies de la santé (CÉTS) en 1998, devenu l’Agence d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé (AÉTMIS) en juin 2000, le mandat d’étudier la valeur clinique et économique d’Apligraf MC.

Le présent document précise les conditions dans lesquelles l’utilisation d’Apligraf MC apparaît optimale pour le traitement des ulcères d’origine veineuse et réfractaire à la compressothérapie. Ces conditions sont définies de façon transitoire, dans l’attente des résultats d’un essai multicentrique, comparatif et randomisé, qui confirmeront ou infirmeront les estimations actuelles, vraisemblablement au cours de l’été 2001.

REF64

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement