La radiochirurgie stéréotaxique par accélérateur linéaire et gamma knife

2003-01-15 | 

Les grands défis que posait le traitement des lésions cérébrales de volume restreint ont amené des chercheurs et des neurochirurgiens à développer une nouvelle technique d’intervention qu’on a appelée radiochirurgie stéréotaxique (RCS). Associée à la stéréotaxie, qui permet de délimiter très précisément la cible à traiter dans les trois plans de l’espace, la RCS vise à assurer l’exposition de la tumeur à une dose de rayonnement unique et élevée, tout en réduisant au minimum la radioexposition des structures saines avoisinantes. Toutefois, la RCS est une technique de pointe qui exige des compétences d’expert et l’emploi d’appareils lourds et coûteux comme l’accélérateur linéaire et le gamma knife.

Le présent rapport vise d’abord à répondre aux interrogations de la Régie de l’assurance maladie du Québec quant à l’efficacité de la RCS dans le traitement des lésions cérébrales proches de zones vulnérables. À cet objectif s’est ajoutée la nécessité d’établir la pertinence pour le Québec de se doter d’un appareil de type gamma knife. C’est pourquoi deux centres hospitaliers universitaires, les régies régionales de la santé et des services sociaux dont ces centres relèvent et le ministère de la Santé et des Services sociaux, responsable du déploiement des services tertiaires sur l’ensemble du territoire québécois, ont communiqué avec l’Agence d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé afin d’obtenir une vue d’ensemble sur ce dossier.

Compte tenu des connaissances actuelles sur les aspects cliniques, économiques, techniques et épidémiologiques, et de la nécessité de bien articuler l’offre des services de RCS et les besoins en recherche, l’Agence recommande qu’un centre de radiochirurgie spécialisé doté d’un appareil de type gamma knife soit mis sur pied dans un centre hospitalier universitaire. L’institution retenue devra se doter des moyens logistiques nécessaires à la RCS : équipe d’intervention pluridisciplinaire, qualité et continuité de la prise en charge et rôle de formation. L’Agence souligne que cette recommandation reste conditionnée à l’évolution technologique des diverses catégories d’appareils et aux thérapeutiques émergentes au moment où la décision de créer un centre offrant des services de RCS sera prise.

REF98

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement