Grossesse - allaitement

CONSTATS DE L’INESSS À CE JOUR (21 avril 2020)

Basé sur la documentation scientifique disponible au moment de sa rédaction, et sur les consultations menées, malgré l’incertitude existante dans cette documentation et dans la démarche utilisée, l’INESSS met en lumière que :

  • La transmission verticale et lors de l’allaitement est peu probable selon les données scientifiques actuelles.
  • Il n’existe actuellement aucun traitement dont l’efficacité est documentée pour le traitement de la COVID-19 chez la femme enceinte et très peu d’études cliniques en cours incluent cette population.
  • Quelques études rétrospectives chinoises rapportent l’utilisation d’oseltamivir, d’umifénovir, de lopinavir/ritonavir et d’interféron-α en inhalation principalement chez les femmes en post-partum; peu d’informations sont toutefois disponibles pour évaluer formellement l’efficacité et l’innocuité de ces molécules dans le contexte de la COVID-19.
  • Les différentes molécules présentent un profil d’innocuité assez sécuritaire en grossesse, étant utilisées actuellement pour d’autres indications.
  • L’utilisation d’agents à visée thérapeutique devrait reposer sur une analyse risque/bénéfice individuelle tenant compte des avantages potentiels pour la mère et de la sécurité du fœtus/nouveau-né. Une consultation avec un expert en médecine fœtale et maternelle et obstétrique serait à considérer dans la prise de décision selon les parties prenantes consultées.

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement