Extrait d'avis au ministre

Remicade

Dénomination commune / Sujet : Infliximab
Nom du fabricant : Schering
Forme : Poudre pour perfusion intraveineuse
Teneur : 100 mg

Indication : Maladie de Crohn

Recommandation de l'INESSS
Médicaments d'exception – Ajout de nouveaux médicaments dans les 2 listes

Décision du Ministre
Information actuellement non disponible en ligne

Evaluation publiée le 1 janvier 2002

Description du médicament

L'infliximab est un agent anti-FNT (facteur de nécrose tumorale). Il est indiqué pour le traitement des poussées évolutives des formes graves de la maladie de Crohn et pour le traitement de la maladie de Crohn avec fistule, chez les adultes dont la maladie est réfractaire à un traitement standard complet et approprié par un corticostéroïde ou un immunosuppresseur, pris seul ou en association. L'infliximab doit être administré sous surveillance médicale avec accès à des soins médicaux d'urgence, compte tenu de la possibilité de réactions indésirables graves lors de son administration. Le coût annuel de traitement pour un patient de 60 kg peut aller jusqu'à 27 600 $. Le coût pour une personne de 70 kg pourra s'élever à 36 800 $. Compte tenu de son efficacité lors de maladie de Crohn modérée à grave et réfractaire aux médicaments habituellement utilisés soit les corticostéroïdes et les immunosuppresseurs, compte tenu que le traitement des patients hospitalisés, le recours à la chirurgie et l'emploi de médicaments génèrent des coûts considérables de traitement pour les patients atteints de la maladie de Crohn modérée à grave et que ce médicament offre une alternative à la chirurgie, le Conseil a recommandé l'inscription de RemicadeMC dans la section des médicaments d’exception de la Liste de médicaments du régime général et sur la Liste de médicaments ― Établissements. L’indication reconnue pour le paiement est :

  • pour le traitement de la maladie de Crohn modérée à grave, toujours active malgré un traitement par les corticostéroïdes et les immunosuppresseurs, à moins d’intolérance ou de contre-indication aux corticostéroïdes. L’essai d’un immunosuppresseur doit avoir été d’au moins 8 semaines;

    L’autorisation initiale est donnée pour un maximum de 3 doses de 5 mg/kg.


    Lors de la demande initiale, le médecin devra mentionner l’immunosuppresseur utilisé ainsi que la durée du traitement. Lors de demandes subséquentes, le médecin devra fournir l’évidence d’un effet clinique bénéfique. La demande sera alors autorisée pour une période de 12 mois.
  • pour le traitement de la maladie de Crohn modérée à grave lorsque les immunosuppresseurs sont contre-indiqués ou non tolérés.

    L’autorisation initiale est donnée pour un maximum de 3 doses de 5 mg/kg.


    Lors de la demande initiale, le médecin devra préciser la nature de la contre-indication ou de l’intolérance ainsi que l’immunosuppresseur utilisé. Lors de demandes subséquentes, le médecin devra fournir l’évidence d’un effet clinique bénéfique.


    La demande sera alors autorisée pour une période de 12 mois.

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement