Extrait d'avis au ministre

Odomzo

Dénomination commune / Sujet : sonidégib
Nom du fabricant : Sun Pharma
Forme : Caps.
Teneur : 200 mg

Indication : Traitement d'un carcinome basocellulaire localement avancé

Recommandation de l'INESSS
Refus d'inscription

Décision du Ministre
À venir

Evaluation publiée le 30 décembre 2020

Téléchargez l'Avis au ministre sur Odomzo

 Extrait de l'Avis au ministre sur Odomzo 254 KiO

Le sonidegib (OdomzoMC) est un médicament utilisé pour traiter le carcinome basocellulaire. Il s’agit d’un type de cancer de la peau très fréquent, mais qui progresse lentement et qui peut généralement être guéri à l’aide d’une radiothérapie ou d’une chirurgie. Le sonidegib est donné aux patients lorsque la radiothérapie est impossible ou que le cancer ne peut plus être opéré, car il est trop gros ou situé à un endroit où son ablation causerait une mutilation. Moins de 10 % des carcinomes basocellulaires évoluent vers un stade avancé. Généralement, l’espérance de vie de ces patients se trouve peu affectée, mais leur qualité de vie est fortement diminuée. Actuellement, à ce stade de la maladie, les patients peuvent recevoir un médicament de la même classe que le sonidegib, appelé vismodegib (ErivedgeMC). Tout comme ce dernier, le sonidegib vise à ralentir la progression de la maladie et à diminuer la taille des lésions.

L’évaluation de l’efficacité et des effets secondaires du sonidegib repose sur l’analyse d’un petit groupe de patients provenant d’une étude de faible qualité. Les résultats suggèrent que ce traitement entraîne une réduction de la taille de la tumeur chez 43 % des patients atteints d’un carcinome basocellulaire au stade avancé et l’effet sur la tumeur semble durer au moins un an. Bien que ces résultats semblent intéressants, le sonidegib n’a pas été comparé directement à un autre traitement. L’INESSS n’est donc pas en mesure d’apprécier l’ampleur de l’effet. De plus, l’étude comporte plusieurs limites méthodologiques qui rendent les résultats obtenus très incertains. Même s’il existe un besoin pour des thérapies efficaces et peu toxiques, il n’est pas possible de conclure que le sonidegib comble ce besoin. En effet, ces patients reçoivent actuellement le vismodegib et les données évaluées ne permettent pas de comparer l’efficacité et l’innocuité de ce traitement avec celles du sonidegib. En conséquence, étant donné la faiblesse de la preuve et le fait qu’il ne comble pas le besoin de santé existant, l’INESSS n’est pas en mesure de reconnaître la valeur thérapeutique du sonidegib.

La valeur thérapeutique du sonidegib n’étant pas reconnue, les quatre autres aspects prévus par la loi n’ont pas été évalués, à savoir la justesse du prix, le rapport entre le coût et l’efficacité du traitement, les conséquences de l’inscription du médicament sur la liste sur la santé de la population et sur les autres composantes du système de santé et des services sociaux, ainsi que l’opportunité de l’ajout d’une indication pour ce médicament sur la liste au regard de l’objet du régime général.

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement