Extrait d'avis au ministre

Humira

Dénomination commune / Sujet : Adalimumab
Nom du fabricant : Abbott
Forme : Solution injectable sous-cutanée
Teneur : 40 mg

Indication : Psoriasis en plaques

Recommandation de l'INESSS
Ajout d'une indication reconnue par le Conseil – Médicament d'exception

Décision du Ministre
Information actuellement non disponible en ligne

Evaluation publiée le 1 février 2009

Description du médicament

L’adalimumab est un anticorps monoclonal humain recombinant qui se lie compétitivement au facteur de nécrose tumorale alpha prévenant ainsi la réponse inflammatoire. Il est actuellement inscrit sur les listes de médicaments pour le traitement de plusieurs pathologies à certaines conditions. Plus récemment, HumiraMC a obtenu un avis de conformité pour le traitement des adultes atteints d’une forme modérée ou grave de psoriasis en plaques, candidats à un traitement à action générale. Dans le cas des patients atteints de psoriasis en plaques chronique modéré, l’adalimumab devrait être administré seulement lorsque la photothérapie s’est révélée inefficace ou inappropriée. Deux autres agents biologiques sont couverts, à certaines conditions, pour traiter le psoriasis, à savoir l’étanercept (EnbrelMC) et l’infliximab (RemicadeMC).

Valeur thérapeutique 

L’efficacité de l’adalimumab a été mesurée à l’aide de l’échelle PASI (Psoriasis Area and Severity Index), conçue pour évaluer l’ampleur du psoriasis et le degré d’érythème, de desquamation et d’épaisseur des lésions. Dans l’essai REVEAL (Menter 2007), environ 70 % des sujets ont obtenu une réduction de 75 % du score PASI après 16 semaines de traitement avec l’adalimumab contre 7 % avec le placebo. De plus, l’état du psoriasis s'est détérioré chez seulement 5 % d’entre eux après 52 semaines, confirmant ainsi le maintien de l’efficacité à plus long terme. Par ailleurs, les résultats de l’étude de Revicki (2007) portant sur la même cohorte que l’étude REVEAL démontrent une amélioration significative de la qualité de vie mesurée notamment avec le DLQI (Dermatology Life Quality Index). Ce questionnaire a été conçu pour mesurer l’impact d’une maladie dermatologique sur la qualité de vie et le fonctionnement des personnes atteintes.

Une analyse non publiée de deux sous-groupes de l’étude REVEAL a été examinée. Elle porte sur les personnes ayant déjà utilisé des traitements systémiques et chez celles plus gravement atteintes, c’est-à-dire avec un score PASI ≥ 15. Les résultats confirment que l’adalimumab procure les mêmes avantages sur les plans de l’efficacité et de la qualité de vie chez ces catégories d’individus que chez la population globale de l’étude REVEAL.

À la lumière de ces données, le Conseil reconnaît la valeur thérapeutique de l’adalimumab pour le traitement du psoriasis en plaques chronique de forme modérée ou grave.

Aspects économique et pharmacoéconomique

La posologie de l’adalimumab approuvée pour le psoriasis consiste en l’administration d’une dose d’induction de 80 mg suivie d’un traitement d’entretien commençant la deuxième semaine à raison de 40 mg aux deux semaines. Le coût annuel d’un traitement avec ce produit s’élève à environ 18 000 $. Il dépasse largement celui des traitements systémiques conventionnels, comme avec le méthotrexate. Par ailleurs, il est inférieur à celui de l’étanercept pour la plupart des posologies recommandées et à celui de l’infliximab.

Du point de vue pharmacoéconomique, le Conseil juge pertinent de considérer la perte de productivité des personnes atteintes de psoriasis. Par conséquent, il a privilégié une analyse pharmacoéconomique réalisée dans une perspective sociétale, qui concerne des sujets dont la gravité de la maladie est caractérisée par un score PASI ≥ 15 et un résultat au questionnaire DLQI ≥ 15. Parmi les différents scénarios modélisés, le Conseil a retenu, avec certains ajustements, ceux qui correspondent le mieux au contexte québécois. Ainsi, chez la population ciblée, comparativement aux deux agents biologiques inscrits pour cette indication, l’utilisation de l’adalimumab entraîne des coûts additionnels en soins de santé qui sont justifiés par un gain en année de vie pondérée par la qualité (QALY). Notons que ces individus sont plus gravement atteints que l’ensemble des sujets qui ont participé aux études cliniques évaluant l’efficacité du médicament. Par conséquent, le Conseil conclut que, pour cette population, l’adalimumab satisfait aux critères économique et pharmacoéconomique.

Conclusion

En tenant compte de l’ensemble des critères prévus à la Loi, le Conseil a recommandé l’ajout d’une nouvelle indication reconnue pour HumiraMC dans les listes de médicaments, soit :

  • pour le traitement des personnes atteintes d’une forme grave de psoriasis en plaques chronique :

    • en présence d’un score égal ou supérieur à 15 sur l’échelle de sévérité du psoriasis (PASI) ou de plaques importantes au niveau du visage, de la paume des mains, de la plante des pieds ou de la région génitale;

      et

    • en présence d’un score égal ou supérieur à 15 au questionnaire d’évaluation de la qualité de vie (DLQI);

      et

    • lorsqu’un traitement de photothérapie de 30 séances ou plus pendant 3 mois n’a pas permis un contrôle optimal de la maladie, à moins que ce traitement soit contre-indiqué, ne soit pas toléré, ne soit pas accessible ou qu’un traitement de 12 séances ou plus pendant 1 mois n’ait pas procuré d’amélioration significative des lésions;

      et

    • lorsqu’un traitement avec 2 agents de rémission, utilisés en concomitance ou non, pendant au moins 3 mois chacun n’a pas permis un contrôle optimal de la maladie.À moins d'intolérance ou de contre-indications sérieuses, ces 2 agents doivent être :

      • le méthotrexate à la dose de 15 mg ou plus par semaine;

        ou

      • la cyclosporine à la dose de 3 mg/kg ou plus par jour;

        ou

      • l’acitrétine à la dose de 25 mg ou plus par jour.

        La demande initiale est autorisée pour une période maximale de 4 mois.

        Lors d’une demande pour la poursuite du traitement, le médecin doit fournir les données qui permettent de démontrer les effets bénéfiques du traitement, soit :

    • une amélioration d’au moins 75 % du score PASI;

      ou

    • une amélioration d’au moins 50 % du score PASI et une diminution d’au moins 5 points au questionnaire DLQI;

      ou

    • une amélioration significative des lésions au niveau du visage, de la paume des mains, de la plante des pieds ou de la région génitale et une diminution d’au moins 5 points au questionnaire DLQI.

      Les demandes de poursuite de traitement sont autorisées pour une période maximale de 6 mois.

      Les autorisations pour l’adalimumab sont données pour une dose d’induction de 80 mg suivie d’un traitement d’entretien commençant la deuxième semaine à la dose de 40 mg aux deux semaines.

Principales références utilisées

Gordon KB, Langley RG, Leonardi C, et coll. Clinical response to adalimumab treatment in patients with moderate to severe psoriasis: double-blind, randomized controlled trial and open-label extension study. J Am Acad Dermatol 2006; 55: 598-606.

Menter A, Tyring SK, Gordon K, et coll. Adalimumab therapy for moderate to severe psoriasis: a randomized, controlled phase III trial. J Am Acad Dermatol 2008; 58: 106-15. (Étude REVEAL)

Revicki DA, Willian MK, Menter A, et coll. Impact of adalimumab treatment on patient-reported outcomes: results from a phase III clinical trial in patients with moderate to severe plaque psoriasis. J Dermatolog Treat 2007; 18(6): 341-50.

-     Revicki D, Willian MK, Saurat JH, et al. Impact of adalimumab treatment on health-related quality of life and other patient-reported outcomes: results from a 16-week randomized controlled trial in patients with moderate to severe plaque psoriasis. Br J Dermatol 2008; 158: 549-57.

-     Saurat JH, Stingl G, Dubertret L, et al. Efficacy and safety results from the randomized controlled comparative study of adalimumab vs. methotrexate vs. placebo in patients with psoriasis (Étude CHAMPION). Br J Dermatol 2008; 158: 558-66.

Note : D’autres références, publiées ou non publiées, ont été consultées.

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement