Thérapie du signal pulsé et traitement de l'ostéoarthrite

2001-06-01 | Modes d'intervention en santé, Personnes âgées

L’ostéoarthrite ou arthrose est une maladie à évolution lente et cyclique et à forte prévalence surtout parmi les personnes âgées. Elle affecte le plus souvent les articulations de la hanche, du genou, du rachis cervical et lombaire, et les doigts. La disponibilité d’un traitement non effractif, non médicamenteux et efficace pour soulager la douleur et améliorer la fonction articulaire.

Plusieurs études ont suggéré le recours aux champs électromagnétiques pulsés comme solution thérapeutique, l’une des applications étant la thérapie signal pulsé. L’efficacité de ces méthodes est restant controversées, le Collège des médecins du Québec a demandé à l’Agence des technologies et des modes d’intervention en santé (AÉTMIS) d’en faire une évaluation dans son application au traitement de l’ostéoarthrite. Cette évaluation se fonde essentiellement sur une revue critique des études publiées sur le sujet.

Les résultats des études examinées suggèrent fortement un effet antalgique et une amélioration de la fonction articulaire dans les cas d’ostéoarthrite mais ces résultats se doivent d’être confirmés par les études plus larges et avec une méthodologie adéquate et par une meilleure compréhension des mécanismes d’action à l’œuvre. La place de cette thérapie par rapport aux autres traitements disponibles pourra alors être mieux définie.

Toutefois, il est difficile de considérer cette technique comme étant purement expérimentale, puisque qu’elle est déjà utilisée par les cliniques de physiothérapie, des médecins en pratiques privée et des particuliers au Québec et ailleurs dans le monde. En conséquence, l’AÉTMIS est d’avis que le recourt à la thérapie du signal pulsé ne peut pas être généralisé et qu’il faut poursuivre la recherche sur son efficacité et son coût-efficacité pour le traitement de l’ostéoarthrite.

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement