Efficacité des prothèses auditives analogiques à contrôle numérique

2003-09-08 | 

Dans le cadre de la révision du programme d’aides auditives, le ministère de la Santé et des Services sociaux a formé un groupe consultatif chargé de recommander les modifications appropriées aux autorités ministérielles. Les travaux du sous-comité sur les nouvelles technologies l’ont amené à demander à l’Agence d'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé (AETMIS) de statuer sur l’efficacité clinique des appareils de correction auditive analogiques à contrôle numérique.

Les options technologiques qu’offrent les appareils de correction auditive traditionnels ne permettent pas toujours d’atteindre les objectifs de suppléance. Plusieurs solutions technologiques ont été explorées pour offrir à la personne malentendante un appareillage bien ajusté, indépendamment des
conditions sonores de l’environnement. Les travaux sur les appareils de correction auditive analogiques à contrôle numérique s’inscrivent dans cette voie.

Selon l’évaluation de l’AETMIS, un consensus se dégage selon lequel ces appareils sont au moins aussi efficaces que les appareils de correction auditive traditionnels pour suppléer à la déficience de l’audition. Le bénéfice supplémentaire apparaît toutefois modeste, les indications par rapport aux
technologies moins perfectionnées ne sont pas claires, et les coûts sont plus élevés. Il faudra procéder à des études comparatives supplémentaires afin de recueillir de plus amples informations sur l’efficacité de ces solutions.

Bien que cette technologie innovatrice puisse être offerte à certains candidats qui ont besoin d’un appareillage bien ajusté, il n’y a donc pas lieu d’en généraliser l’implantation. Cette prudence est d’autant plus de mise que les fabricants se désintéressent de plus en plus des appareils analogiques
à contrôle numérique en faveur de solutions entièrement numériques : l’intérêt d’études sur le rapport coût-avantage de cette approche apparaît donc encore plus capital.

REF105

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement