Portrait de l’usage des bisphosphonates et du dénosumab chez les personnes de 50 ans ou plus souffrant d’ostéoporose couvertes par le régime public d’assurance médicaments

2014-12-19 | Médicaments: Usage optimal, Personnes âgées

L’efficacité comparative de l’alendronate, du risédronate, du dénosumab et de l’acide zolédronique à réduire le risque de fracture de fragilisation a été démontrée dans plus d’une méta-analyse n’incluant que des essais cliniques à répartition aléatoire. Cependant, le taux de persistance et le niveau d’adhésion au traitement à l’alendronate et au risédronate se sont avérés insuffisants en situation réelle d’usage. Ces deux conditions essentielles à l’efficacité d’un traitement médicamenteux n’avaient pas été évaluées jusqu’à présent chez les utilisateurs courants de dénosumab ou d’acide zolédronique.

Les objectifs cette étude étaient de décrire les nouveaux utilisateurs d’alendronate, de risédronate, de dénosumab et d’acide zolédronique et d’estimer le taux de persistance et le niveau d’adhésion à ces traitements pharmacologiques de même qu’aux suppléments de calcium et de vitamine D administrés en concomitance.

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement