Comparaison des stratégies de dépistage du cancer du col de l'utérus avec le test de détection des virus du papillome humain (test VPH) ou la cytologie gynécologique (test Pap)

2017-06-27 | Cancérologie

La Société canadienne du cancer (SCC) estime que 280 nouveaux cas de cancer du col seront diagnostiqués au Québec en 2016 et que 80 décès seront enregistrés à cause de cette pathologie. La principale cause du cancer du col utérin est la persistance de l’infection par le VPH à haut risque.
Au Québec, le test Pap est le standard utilisé pour détecter précocement la présence d’anomalies au niveau du col qui pourraient progresser vers des lésions cancéreuses. Advenant un rapport cytologique anormal, une nouvelle cytologie, un test VPH ou une colposcopie avec biopsie seront demandés.

Devant l’implantation du programme de vaccination contre le VPH et en raison des changements dans la pratique du dépistage du cancer du col utérin davantage orientée vers l’utilisation du test VPH, la Direction générale de cancérologie a confié à l’INESSS, en collaboration avec des experts du milieu, le mandat de comparer la validité, l’efficacité et la sécurité du test VPH à celle de la cytologie.

Le test VPH est plus sensible que la cytologie en termes de dépistage des lésions à haut risque de cancer du col de l’utérus, mais sa spécificité est généralement plus faible que celle de la cytologie. La spécificité du test VPH est supérieure lorsqu’elle est utilisée pour le dépistage chez des femmes âgées de 30 ans et plus. L’âge pour commencer le dépistage primaire avec un test VPH est par contre variable selon les organismes consultés. Il est recommandé comme test unique pour le dépistage primaire par plusieurs pays et autorités dans le monde. L’intervalle de temps suggéré entre les tests est de 5 ans.

Une révision régulière des stratégies de dépistage devrait être réalisée à mesure que l’effet populationnel de la vaccination sera obtenu. La combinaison de la vaccination et du dépistage est la meilleure stratégie de prévention du cancer du col utérin.

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant

Abonnement