Continuum of care and services for individuals with a traumatic spinal cord injury in Québec - characteristics, care pathways and clinical outcomes for adults from 2014 to 2020

02-20-2023 | Traumatology

Nous avons besoin de votre opinion !
Sondage portant sur l’État des pratiques: Continuum de soins et services pour les personnes ayant une blessure médullaire traumatique au Québec

 

Au Québec, les centres d’expertise en blessures médullaires (CEBM) ont été désignés au sein du continuum de services en traumatologie pour offrir les soins et services aux personnes atteintes d’une blessure médullaire causée par un traumatisme et assurer la couverture du territoire géographique de la province. Cet état de pratique brosse le portrait de la prise en charge des adultes ayant eu une blessure médullaire traumatique au Québec entre 2014 et 2020.

Ce rapport met en lumière les différentes trajectoires de soins suivies par cette clientèle et leur impact, notamment, sur :

  1. l’accessibilité aux soins spécialisés. En effet, bien que la majorité des patients avec une blessure médullaire a été traitée dans un CEBM (66,2%), une proportion relativement constante de patients est traitée hors des centres d’expertise chaque année. Ces patients sont traités dans différents centres désignés en traumatologie avec ou sans service de neurochirurgie;
  2. les complications et la mortalité. Aucune différence significative dans la proportion des décès ni des réhospitalisations non planifiées dans les 30 jours n’est observée selon le type de centre hospitalier ayant pris en charge les patients. On note cependant des différences dans les complications rapportées selon la trajectoire clinique empruntée;
  3. la continuité et l’efficience de la prise en charge de cette clientèle. Plus de la moitié des patients avec une blessure médullaire (tous centres confondus) ont eu une chirurgie de décompression au-delà de 24 h suivant la blessure, soit la cible recommandée pour réduire l’impact neurologique pour le patient. De plus, le délai d’intervention sur la colonne et la durée du séjour hospitalier varient selon la trajectoire.

Ce portrait ne permet pas d’émettre de conclusions ou de recommandations sur les modalités organisationnelles à préconiser pour la prise en charge des patients, mais soulève différents points de réflexion dans une perspective d’amélioration continue de la prise en charge des personnes avec une blessure médullaire.

REF868

Subscribe to our newsletter now

Subscription